Découvert il y a plus d’un an via Youtube, Niska s’est depuis fait un nom dans le milieu du rap français. Fort du succès de sa mixtape Charo Life, sortie en octobre dernier qui s’est écoulé a plus de 23 000 exemplaires. Il a également toucher un plus large public grâce à son featuring avec Maître Gims sur le morceau « Sapés comme Jamais ». Il vient nous parler fièrement et en toute simplicité de son premier album solo, « Zifukoro » pour Promise Of Victory. Aujourd’hui certifié Disque D’Or à ce jour! 

Avant toute chose, est-ce que tu peux m’éclairer sur le nom de ton album, « Zifukoro » quel est la signification du titre de ton projet?

Niska: Zifukoro c’est mon alter-ego, c’est mon deuxième surnom. C’est mon personnage sombre, le côté Charo de Niska. Ensuite Gifu en verlan ça te donne Fusil et Koro, pour les Cojones, des couilles et un flingue, l’image est assez dangereuse je trouve.

Tes morceaux sont souvent très rythmés, l’écriture l’est aussi? Il te font combien de temps pour écrire tes morceaux?

Niska: Tout dépend! C’est vraiment différent pour chaque son, pour chaque instru’, certains sons nécessiteront 3 jours, alors que d’autres vont me prendre 3 heures, comme d’autres 15 minutes.. Tout dépend du sentiment du moment, je peux écrire un bout de morceau, avec un couplet et un refrain et revenir dessus 3 mois plus tard, tout se joue sur le ressenti du moment vraiment.

Tu commences ce premier album avec énormément de featuring, et pas n’importe lesquels, des acteurs influents de la scène rap, Booba, SCH, Gradur, Kalash…

Niska: C’est un message que je veux faire passer, on a beaucoup douté de mon rap de mes textes, mais aujourd’hui si ces mecs sont présents c’est un gage de qualité. Ils ont compris le message que je veux faire passer, et ils  « se rallient » à ma cause en étant présent sur cette album. Sims un peu avant les autres car on avaient fait sapés comme jamais a l’époque ensemble déjà qui avait très bien marché, on a même gagner un trophée pour ce son.

Tu sors ton premier album, mais tu n’as pas forcément ce statut de mec qui débarque, avec un premier album et qui a le statut d’un mec qui débute, tu es déjà a un niveau au dessus, comment tu assumes ce statut?

Niska: J’assumes que les gens me classent au dessus, car j’ai réussi a être sur des tubes de l’année qui ont pris des victoires de la musique, je fais des featurings avec Booba, mais il n’y a pas de hasard, je pense que avant toute chose j’ai travaillé dur pour les gens reconnaissent mon son et mon travail et aujourd’hui ça paye, c’est la plus grande des fiertés pour moi.

Tu as des rappeurs qui t’ont influencé, qui t’ont donnés envie de faire du rap?

Niska: Déjà ceux sur mon album, comme Booba, Maître Gims, c’est une fierté de les avoir sur mon premier album, je les écoutais étant plus jeune. J’ai kiffé Sefyu, Rohff, Despo Rutti, Nessbeal ils m’ont tous inspiré, Nubi, Sinik , Al Kapote, des mecs de chez moi. Je me retrouvais dans les sons, j’écoutais leurs textes et je me disais « putain on dirait un truc que j’ai vécu, c’est un truc de ouf ! »

Pour toi c’est quoi le plus important dans tes sons, rappeur un peu comme tout ces mecs avec des messages ou le côté amusement ?

Niska: Je vais être honnête avec toi, je raconte ma vie dans mes sons, c’est aussi simple que ça.

On te colle l’étiquette Trap, tu en penses quoi?

Niska: Moi c’est simple c’est un courant que je kiffe. Adore la Trap je m’y retrouve bien, alors j’en fais. Mais je suis prêt à m’adapter, en ce moment la Trap marche et moi ça me plait grave, donc je m’y plais bien. Mais non pour répondre a ta question je suis pas bloqué dedans.

Ton entourage au jour le jour il joue quel rôle dans ta carrière?

Niska: Mon entourage c’est moi ! Les gens qui m’entoure sont parfois plus moi que moi-même! Ce que je veux dire c’est que quand parfois j’ai envie de partir en couilles car je suis quelqu’un de parfois électrique, c’est eux qui me canalise, et veille sur moi. Sans mon entourage je ne suis rien.

Le lien avec le public est-il important? Fais-tu aussi de la musique pour ton public plus que pour toi?

Niska: Je fais la musique que j’aime avant toute chose. Cependant j’étudie mon public et j’essaye de lui donner ce qu’il aime, je ne vais cependant jamais aller faire de la soupe à radio pour vendre, mais je prends en compte l’avis des gens qui me donne de la force et qui me soutiennent c’est normal.

Quel genre de mec es tu dans la vie de tout les jours?

Niska: Un fou déterminé! Un click here fou déterminé qui lâche pas ! Un mec qui est là pour la gagne, qui est la pour gagner, toujours tout le temps.

J’ai l’impression depuis qu’on parle que tu te sens bien dans ta musique dans ton son, je me trompe?

Niska: Non tu as raison, je suis a l’aise, je me sens bien, car j’ai pas donner mes fesses! Dans des interviews que j’ai fais avant on me disait trop confiant. C’est vrai je suis confiant, car j’estime que je peux apporter quelquechose.

Tu es confiant mais à la fois très combattif non?

Niska: Je ne suis pas comme les autres, ce CD que j’ai fait, l’amour que j’ai mis pour les fans, j’en suis fier! Les autres rappeurs le font pour la frime, pour s’acheter des trucs, nous on fait car on aime la musique, on le fait pour des gens qui adore la musique également.

La musique c’est une vrai passion?

Niska: Bien sur, on a galère pour ça, on est arrivé par youtube, j’envoyais des message pour que les gens partage mes clips, c’est ça le vrai charbon! Je vendais des mixtapes au main a main. Ce qu’on a fait pour notre musique tu peux même pas imaginer ! C’est grâce a dieu tout ça.

Ton passage justement un peu plus dans le dur que dans le truc, tu comptes en parler un jour?

Niska: J’ai souvent dis que à la fin de ma vie j’écrirai un livre sur mon parcours, un jour je dirais tout à mes fans, je ne veux pas qu’il fantasme sur des trucs faux, il faut faire taire tout les trucs faux. On vient de la réalité et on aime en parler pour de vrai. Dans mon son revendicateur je parle de ça.

Justement ce son revendicateur, tu fais référence a quoi dedans ?

Niska: Les grands de cités nous parles de gros fers, et mentent au petit frères, qui vont faire du crime pour rien , et n’incite pas les jeunes à aller travailler. Moi je le dis, j’ai jamais été un enfant de coeur, mais jamais je n’irai dire a un petit de vendre du shit, jamais de la vie! C’est une spirale infernale de merde! Va connaitre le travail, va suer et gagne ton pain pour de vrai. Après les petits frères finissent en prison ou en dépression.

Des mecs qui t’inspirent au USA?

Niska: Dire que un mec comme Young Thug n’a pas de talent ça serait te mentir, honnêtement! C’est du génie, pourtant j’écouterai pas tout l’album, il donne de l’amour a sa musique, c’est pas du business, c’est de l’amour qu’il donne a sa musique. Un mec comme Future également. Ils ont le truc justement. Et c’est le cas pour plein de petit d’Atlanta. Gucci Mane même si il est moins fort artistiquement. En France les mecs n’ont plus de trucs, ça me fait peur quand j’entends certains trucs.

Il y a des mecs en France qui tire leur épinglent du jeu en ce moment et que je trouve très talentueux, notamment PNL, tu en penses quoi?

Niska:  PNL c’est des gros « charbonneurs », ça se sent que c’est des bosseurs; ils ont un truc, ils ont pas le même truc que moi, mais ils dégagent un vrai truc, et ils méritent. Ca se voit. SCH aussi, il a le truc, tu peux dire ce que tu veux, il à le truc, tu montres le clip de SCH à un mec au Brésil, le mec te dira qu’il aime ou pas d’ailleurs, que SCH a un truc ! D’ailleurs je vais te choquer, je suis tomber sur un truc l’autre jour ça m’a fait kiffer, pour te choquer, tu sais c’est qui ? Coldplay! (rires)

Tu connaissais pas Coldplay?

Niska: Bien sur que si! Je connaissais de nom! Mais la je me suis interessé au délire, j’ai vu les clips, et je suis tombé sur l’interview de Chris Martin par hasard une semaine après. Et tellement ce mec a le truc pour te dire, il a reçu Nikos Alliages pied nu, le mec a le truc ! Pourtant c’est une star internationale, et il est simple, et quand tu écoutes son discours tu es encore plus fan!

Tu parles un peu d’Afrique dans tes sons, c’est quoi ton rapport avec ton bled dans tes sons?

Niska: Moi je dénonce, c’est toujours les mêmes qu’on entend sur ces sujets, donc je me sers de mon exposition pour essayer de faire passer les messages a mon échelle, car le petit qui écoute a 15 ans, il m’écoutera peut être jusqu’a ses 15 ans. Et demain il comprendra les messages que je dénonce sur mon bled, et je ne changerai pas le monde en disant d’aller tuer les dictateurs Africains etc.. Mais je ne suis pas une association, je vais juste sensibiliser pour influencer dans le bon sens de manière positive la jeunesse. On est des rappeurs pas des soldats (rires )

Interview By KingKourtaa (KLASmag)